Un hologramme pour le roi - Dave Eggers

414udlav1yl aa278 pikin4 bottomright 44 22 aa300 sh20 ou08Dave Eggers (Gallimard, 354 pages)

Avec les meilleures intentions du monde, Alan Clay a participé à la faillite de quelques belles entreprises industrielles américaines. Devenu consultant, il a accepté une mission de premier plan, qui pourrait sauver l’honneur de l’économie nationale et sa propre réputation : il doit convaincre le roi d'Arabie saoudite d'adopter une technologie de visioconférence par hologramme, tout juste mise au point par la société Reliant. 
Mais le roi tarde à venir et Alan, à force de rencontres rocambolesques, finit par se demander s’il comprend quoi que ce soit aux mœurs de ce pays énigmatique. Perdue dans le désert, son équipe essaie désespérément de capter le wi-fi, tandis que de nouvelles puissances industrielles intriguent pour obtenir le marché et qu'Alan suspecte une grosseur dans son cou d'être à l'origine de son manque de charisme. 
 

La critique de Grazzia :

L’industrie américaine en faillite, l’hypocondrie occidentale, la folie des nouvelles technologies : tous ces thèmes font l’objet d’un sérieux décapage sous la plume acerbe de Dave Eggers. Brillant satiriste, le wonderboy de la jeune littérature américaine relate les déboires d’un homme d’affaires déterminé à gagner le marché des télécoms en Arabie Saoudite.

Un hologramme pour le roi déconstruit le mythe du self-made man par l’itinéraire d’un loser en pleine déconfiture, incarnation de ces entrepreneurs aux dents longues nés avec l’ère internet. Amusant et bien vu. E.B.